orgasme féminin - comment y parvenir?

Santé Féminine 2016 décembre 27
12:30
orgasme féminin - comment y parvenir?

Le manque de plaisir sexuel est un sujet souvent tabou, très rarement avoué par les femmes alors qu’il est extrêmement fréquent. L'orgasme féminin est absent chez la grande majorité de femmes et peux d'entre elles n’atteignent que très rarement l'orgasme au cours de leur vie sexuelle. Il arrive même que certaines n’y accèdent jamais à la jouissance suprême! Nous allons voir quels sont les mécanismes de survenue de l'orgasme féminin tout en évitant de tomber dans l’érotisme.

Le préalable en matière de sexualité et d'orgasme féminin, ce sont les préliminaires. Ils sont indispensables pour que les 2 partenaires soit prêts physiquement, mentalement et surtout physiologique à l’acte sexuel dont la pénétration n’est que la dernière partie et aussi, paradoxalement, la moins importante. Se précipiter à engager un coït vaginal sans prendre le temps de faire lubrifier votre partenaire est une indélicatesse masculine trop fréquente qui frise au mieux l’ignorance, au pire l’égoïsme.

Comment prodiguer du plaisir à la femme?

il faut d’abord savoir qu’il existe un minimum de 3 types de plaisir chez la femme qu'il convient de maîtriser afin de pouvoir prodiguer du plaisir a la femme.

1. le plaisir cérébral

Comme dit précédemment, le plus gros organe érogène, c’est le cerveau. Les adeptes des récits ou des films érotiques l’ont bien compris.

La sexualité ne commence pas le soir quand les 2 partenaires sont déjà au lit. Elle débute dans la journée, par des regards échangés, un geste doux, une caresse en passant, un texto enflammé pour rappeler à l’autre son désir brûlant et son impatience à la retrouver ce soir sont quelques astuces comment prodiguer du plaisir a la femme.

Il se poursuit par une douche chaude prise ensemble, un film romantique regardé sur l’oreiller, des sous-vêtements affriolant pour aguicher l’autre (dans ce domaine: les femmes sont passées expertes depuis la nuit des temps alors que les hommes sont encore au stade de la pierre taillée).

Le plaisir cérébral, ce sont également nos fantasmes, des plus classiques aux plus inavouables. Cultivez les, discutez en, acceptez les et si possible, réalisez les …. ou au moins essayez!

Ces fantasmes nourrissent notre libido, ils sont pour notre vie sexuelle ce que les rêves sont pour nos projets et ce que nos cauchemars sont pour nos peurs. Ils font partie de notre personnalité.

Enfin ,le plaisir cérébral, c’est aussi dire à son partenaire ce que l’on ressent pour elle, ce que l’on désire chez elle, ce que l’on voudrait faire avec, le plaisir qu’on veut lui donner et oublier 5 min le plaisir que l’on cherche pour soi.

Tous les autre types de plaisir physique que l’on peut déclencher chez sa partenaire ont pour point de départ un stimulation cérébrale.

2. le plaisir mammaire

Une douce stimulation des seins chez la femme, comme chez l’homme du reste, procure du plaisir au même titre que n’importe quel zone érogène. Le fait est que cette stimulation doit être douce et prolongée.

Triturer brutalement les seins de votre partenaire ne lui font pas plaisir, sauf cas exceptionnel. Ce geste brutal ne sert qu’à satisfaire votre libido personnel! Les seins sont sensibles, prenez le temps de les caresser, les effleurer, les suçoter, les téter si elle vous le demande. Bref, pendant les câlins, écoutez votre partenaire et écouter son corps!

3. le plaisir vaginal

C’est le plaisir le plus recherché lorsqu'on veut provoque l'orgasme féminin. Il est prodigué par la stimulation d’une zone particulière situé juste derrière l’orifice urinaire: le fameux point G.

Ce point G, longtemps controversé, existe vraiment. Sa stimulation par les mouvements répétitifs, circulaires ou en va-et-vient, provoque un plaisir, d’intensité croissante et aboutissant à l’orgasme. Cette stimulation peut se faire par le sexe du partenaire ou par les doigts.

Pendant la pénétration, la stimulation du point G est favorisée par certaines positions notamment lorsque la femme est au dessus de son partenaire ou lorsqu’elle lui montre le dos. Il est donc conseillé aux partenaires de varier les positions afin de prodiguer du plaisir a la femme, selon leur inspiration, au besoin, avoir à disposition un exemplaire du Kamasutra n’est pas superflue.

Ce kamasutra pourrait d’ailleurs être le prochain cadeau d’anniversaire que vous pourriez offrir à votre chéri(e) si vous en avez un peu marre de l’indémodable position du missionnaire. Le plaisir vaginal prolongé peut aussi faire aboutir à une succession d’orgasme chez la femme. Le seul obstacle à l’enchaînement des orgasme de la femme,c’est épuisement de son partenaire ou que ce dernier éjacule ou que même la femme finit par ou mourir…de plaisir.

En théorie, tant que l’excitation est maintenu, les orgasme peuvent s’enchaîner, jusqu’à l’épuisement ou la syncope ou même la fameuse éjaculation féminine.

Pour quelques rares privilégiées, cette stimulation vaginale peut déclencher une éjaculation féminine due à l’éjection brutale du contenu de 2 glandes situées de part et d’autre de l’orifice urinaire et entraînant aussi las ortie des urines parfois.

Ce sont les femmes-fontaines de la littérature érotique. Potentiellement, toutes les femmes sont des femmes-fontaines si elles sont bien stimulées.

4. le plaisir clitoridien.

Ce dernier chapitre est volontairement mis en dernière position mais, en pratique, il fait partie des préliminaires indispensables pendant un rapport sexuel et précède largement la pénétration vaginale.

Une stimulation du clitoris, qui est une des zones érogènes les plus innervées du corps, déclenche du plaisir chez les femmes dites clitoridiennes. Elles ressentent beaucoup de plaisir par la stimulation de ce petit bourgeon de taille variable. Cette stimulation peut se faire par le doigt mais aussi par la bouche ou mieux, par la langue de son partenaire.

Le problème est que, pour dire les choses honnêtement, la plupart des hommes n’aiment pas prodiguer à leur partenaire un cunnilingus alors qu’ils sont les 1ers à demander une fellation. Messieurs, sachez que le plaisir que vous ressentez lors d’une fellation est le même que celui que votre épouse peut ressentir si vous lui rendez la pareille.

L’argument brandit par certains hommes est que c’est….sale.

NON ce n’est pas sale! ce sont juste des secrétions vaginales au même titre que le liquide séminale ou le sperme que votre partenaire accepte pendant votre câlin buccal préféré.

Il faut certes reconnaître que, selon le jour du cycle de la femme, ces secrétions peuvent avoir un goût variable passant de l’acide (en période non féconde) à basique (en période féconde) mais, le plus le souvent le goût reste neutre.

Si le goût vous gêne, il faudrait:

– soit en parler à votre partenaire, les femmes ont souvent plein d’artifices qui peuvent faire changer ce goût lui donnant une saveur chocolatée ou fraisée grâce à des gels comestibles….

– soit voir un gynéco ou une sage-femme pour voir s’il n’y a pas de déséquilibre ou d’infection de la flore vaginale, le cas échéant, une petit traitement réglera l’affaire, -soit vous vous contentez de caresser votre partenaire avec vos doigt ou même une plume ou un pinceau, selon ses désirs et non pas de manière brutale et donc désagréable.

Il arrive aussi que ce soit la femme qui n’aime pas recevoir ce préliminaire clitoridien, dans ce cas, il faudrait soit l’initier progressivement, ou chercher un autre type de préliminaire afin d'obtenir un orgasme féminin.

Est-il besoin de rappeler que vous avez tout un corps à disposition, soit 2m carré de surface. Des études récentes ont démontrées qu’en partie, l’homosexualité féminine était due au fait que la femme sait mieux donner du plaisir à une autre femme que la plupart des hommes ne saurait le faire.

N’y voyez pas là un encouragement du lesbianisme ou une motivation a acheter lovegra, loin de là, mais plutôt un appel du pied aux hommes à mieux explorer et connaître le corps de leur partenaire.

Avec une bonne stimulation clitoridienne, la femme peut même arriver à l’orgasme bien avant la pénétration.

Dans la majorité des cas, elle sera suffisamment lubrifiée au point de réclamer elle-même la pénétration, pénétration qui pourra se faire en douceur, sans aucune douleur, permettant ainsi d’envisager le plaisir vaginal.

Au risque de choquer certaines âmes sensibles, je conseillerai donc aux hommes de faire un effort et accepter de toucher, palper, caresser, lécher, sucer, tirer, humer, frotter, ...

Oui messieurs, soyez sexuellement altruiste, plus vous donnerez, plus vous recevrez de votre partenaire.

Occupez vous d’elle, faites lui atteindre l’orgasme avant vous, bien avant vous et elle vous le rendra au centuple.

Le but est de faire coïncider la fin du plateau d’orgasme féminin au sommet de la cloche du plaisir de l’homme. Ce sera là le début d’une vie sexuelle épanouie à deux et la clé de voûte pour dorénavant prodiguer du plaisir a la femme.

alt U11
alt U22
alt U33

Les Derniers Articles de Notre Blog

contrôler son orgasme
2017 août 15
11:22
10 Habitudes qui font grossir
...
contrôler son orgasme
2017 août 08
16:21
10 meilleurs Aliments brûle-graisses
...
contrôler son orgasme
2017 juillet 31
16:18
15 choses a savoir sur l'orgasme masculin
...